Commerce

« Ce matin au mar­ché, encore quelques points à amé­lio­rer : les entrées et sor­ties, le port du masque devrait être obli­ga­toire, dif­fi­cul­té de res­pec­ter les dis­tances… j ai été éton­né que cer­tains com­mer­çants ne portent pas de masque. »

Ce matin réou­ver­ture du mar­ché Join­ville. Bonne ini­tia­tive.

Mais encore quelques points à amé­lio­rer : les entrées et sor­ties, le port du masque devrait être obli­ga­toire, dif­fi­cul­té de res­pec­ter les dis­tances… j ai été éton­né que cer­tains com­mer­çants ne portent pas de masque.

Par B. Retrai­té Région Île de France

« Avec beau­coup de mesures de sécu­ri­sa­tion à devoir faire, les masques et les visières un peu dif­fi­cile à sup­por­ter pen­dant 10 heures d’af­fi­lée. Mais ravie de revoir ma clien­tèle qui est res­tée fidèle. »

1er jour dans mon salon de coif­fure, superbe jour­née !

Avec beau­coup de mesures de sécu­ri­sa­tion à devoir faire, les masques et les visières un peu dif­fi­cile à sup­por­ter pen­dant 10 heures d’af­fi­lée.

Mais ravie de revoir ma clien­tèle qui est res­tée fidèle.

Par M. Gérante – Région Occi­ta­nie

« Étions-nous auto­ri­sés à ouvrir aujourd’hui ? Les mesures sani­taires que nous appli­quons sont-elles suf­fi­santes ? Sommes-nous pro­té­gés juri­di­que­ment ? »

11 mai, jour d’ouverture de mon com­merce : un ins­ti­tut de beau­té… mais tou­jours pas de guide sani­taire pour notre pro­fes­sion.

Étions-nous auto­ri­sés à ouvrir aujourd’hui ? Les mesures sani­taires que nous appli­quons sont-elles suf­fi­santes ? Sommes-nous pro­té­gés juri­di­que­ment ?

Par V. Com­mer­çant – Région Nou­velle Aqui­taine

« Dans un super­mar­ché, la direc­tion a dû appe­ler la gen­dar­me­rie en rai­son du nombre affo­lant de per­sonnes sur le par­king et dans le maga­sin, une véri­table cohue. »

Mes ami.e.s du dépar­te­ment du Lot m’ont fait connaître une pépite : dans un super­mar­ché près de chez eux, la direc­tion a dû appe­ler la gen­dar­me­rie en rai­son du nombre affo­lant de per­sonnes sur le par­king et dans le maga­sin, une véri­table cohue. Evi­dem­ment, aucun mesure concer­nant les gestes bar­rières n’a­vaient été prises, sinon ça n’au­rait pas été drôle…

Par L. Etu­diant – Région Occi­ta­nie

« On doit pré­voir un temps de dés­in­fec­tion et un sur­coût en sur-blouses, sur-chaus­sures, en masques et gants je ne pour­rai pas faire sans aug­men­ter les prix de deux ou trois euros »

« En tant qu’esthéticienne/masseuse, il fau­dra que mes clientes res­pectent les horaires de façon à ce qu’elles ne se croisent pas en salle d’at­tente et on pré­voi­ra un temps de dés­in­fec­tion et un sur­coût en sur-blouses, sur-chaus­sures, en masques et gants je ne pour­rai pas faire sans aug­men­ter les prix de deux ou trois euros. »

Par B. Esthéticienne/ Mas­seuse – Région Sud

“Le dépar­te­ment m’a indi­qué que je rece­vrai un seul masque réuti­li­sable, quand les méde­cins pré­co­nisent d’en chan­ger toutes les 3 heures”

“En tant qu’esthéticienne/masseuse, il fau­dra que mes clientes res­pectent les horaires de façon à ce qu’elles ne se croisent pas en salle d’at­tente et on pré­voi­ra un temps de dés­in­fec­tion et un sur­coût en sur-blouses, sur-chaus­sures, en masques et gants je ne pour­rai pas faire sans aug­men­ter les prix de deux ou trois euros.”

Par B. esthéticienne/masseuse – Région Occi­ta­nie