J’ai été volon­taire pour l’ac­cueil d’en­fants de soi­gnants en classe au début du confi­ne­ment. Quelques jours après une jour­née avec les enfants, je suis tom­bé malade du Covid. J’en ai donc infor­mé ma hié­rar­chie. La secré­taire m’a répon­du que je ne devais infor­mer per­sonne, qu’ils se char­geaient de tout, un pro­to­cole étant mis en place.

Je suis donc très éton­né que le ministre de l’é­du­ca­tion natio­nale com­mu­nique sur le fait qu’au­cun ensei­gnant ne soit tom­bé malade avec l’ac­cueil des enfants de soi­gnants…

Par T. Ensei­gnant – Région Nor­man­die