« On a déjà vu que ce gou­ver­ne­ment avait du mal à pla­ni­fier, pour le trans­port c’est pareil : aucune pla­ni­fi­ca­tion mais que des incan­ta­tions. On vou­drait que les trans­ports par­tout en France puisse reprendre comme si de rien n’é­tait. On incante 40%, 50%, car bien sûr on force les plus plus pré­caires à se pré­ci­pi­ter prendre les trans­ports pour aller au tra­vail.

Mais pas de masques, pas de dis­tan­cia­tion pos­sible, alors com­ment va-t-on faire ? On va lais­ser les plus défa­vo­ri­sés se conta­mi­ner parce qu’on aura pas ima­gi­né et quan­ti­fié le trans­port néces­saire pour dépla­cer les gens. Ça aurait pu être fait en pre­nant contact avec les entre­prises, ça avait été fait pour les soi­gnants à petites échelles mais on aurait pu ima­gi­ner faire la même chose à l’é­chelle des régions. Mais le PDG de RATP pré­fère annon­cer 70% de tra­fic dès le 11 mai. C’est de la folie. »

Par P. Conduc­teur de RER – Région Île-de-France