« Le direc­teur nous a dit qu’il ne pour­rait accueillir nos enfants qu’à rai­son d’une jour­née par semaine. (…) Quelle serait l’utilité pour nous de remettre les enfants à l’école dans ce cas-là avec le risque de croi­ser beau­coup d’adultes ? (…) Cela pour­rait aus­si désta­bi­li­ser les enfants de ne se rendre qu’un jour à l’école dans la semaine. C’est impos­sible de savoir ce qu’il y a de mieux pour eux. Je suis dans l’expectative la plus com­plète. »

Par J. Parent – Région Nou­velle-Aqui­taine