« Nos chefs nous le disent, on ne pour­ra pas res­pec­ter les gestes bar­rières, c’est pour ça qu’ils rendent le port du masque obli­ga­toire. Et ils vont deman­der aux contrô­leurs ou aux machi­nistes de ver­ba­li­ser les usa­gers qui n’ont pas de masques. Mais si les gens n’ont pas assez pour ache­ter une baguette de pain, ils n’a­chè­te­ront pas un masque à 5 ou 6 € ! »

Par J. Conduc­teur de train – Région PACA